Shaman Don Roberto


Roberto2Shaman Don Roberto

Je suis né en 1942, en Uruguay , petit pays de l’Amérique du sud

Par ma mère, je descend de la première famille des blancs qui habitaient en Uruguay a partir de 1780

Enfant, ma grand mère s’est rendue compte de mes pouvoirs, et m’a dit que j’étais protégé par « Le Grand Esprit ».

Elle m’a confié un secret de famille : elle était une descendante des Charruas ( ethnie qui n’a pas voulu se soumettre aux conquistadors et a été exterminée en 1830), et donc le sang des Charruas coule dans mes veines.

Ma grand mère est décédée quand j’étais jeune , et jusqu’à ce jour je n’avais pas compris ce que signifiait « avoir des pouvoirs et être protégé par le Grand Esprit ».

Dans ma ville «(Montevideo) , il n’y avait plus d’indien , pourtant dans tous mes rêves, j’étais dans la nature sauvage et je jouais avec des enfants indiens.

Pourtant à l’école on m’a enseigné que ces indiens étaient sales, sauvages, ignorant , pas cultivés et surtout pas fréquentables car pas catholiques.

De plus en plus souvent dans mon sommeil , je sortais de mon corps pour faire des « rêves astraux «  qui n’emmenaient dans d’autres dimensions. Là je rencontrais des êtres qui me parlaient d’une façon bienveillante, mais je ne comprenais pas leur langage. Tout à coup j’étais propulsé dans l’univers à une vitesse inimaginable , je retournais dans mon corps en me réveillant en hurlant et épuisé.

Heureusement à l’adolescence ces rêves astraux s’arrêtent

Je quitte l’Uruguay à l’age de 20 ans pour voyager dans différents pays.

Plusieurs fois j’ai échappé à la mort, grâce à la protection du Grand Esprit

En 1964, j’ai participé à une cérémonie de pleine lune dans les Balcans.

Là, des femmes dansaient pieds nus sur des braises, et une de ces femmes m’a prise à part et m’a dit qu’elle voyait les pouvoirs que je possédais

J’ai bloqué, je ne comprenais pas ce qu’elle me disait , j’avais très peur et j’ai quitté la cérémonie.

Cette histoire s’est répétée plusieurs fois dans ma vie

En 2000 au Mexique , dans la région de Cancunen prés de Tulum, je travaillais dans un restaurant , dans lequel un homme venait régulièrement manger,.

Un jour il m’a dit qu’il devait « travailler avec moi »

Je ne sais pas pourquoi, mais je l’ai suivi. Il m’a emmené dans une immense grotte , et là il m’ a révélé qu’il était Brujo (shaman) . Il m’a fait passé une série d’épreuves, pendant plusieurs jours et m’a confirmé que j’étais Brugo (shaman)

Enfin je comprenais le message de ma grand mère et j’acceptais mon statut de Brugo et de suivre ce chemin.

En 2001, je m’installe en Belgique.

En 2003 , je participe à la création de l’asbl Le Parfum des Couleurs.

Dans cette asbl , j’ai eu l’occasion de donner des soins du corps et de l’âme , en mettant mes dons au service des personnes. J’ai également organisé des voyages chamanique à la pleine lune.

En 2005 je suis parti en Amazonie, afin de faire un travail avec «  l’ayahuasca » , un breuvage à base de lianes consommé traditionnellement par les shamans des tribus indiennes d’Amazonie, utilisé pour sa capacité curative associée aux croyances et pratiques locales.

La plante m’a confirmé que j’étais Brugo , et que mon destin se rapproche de celui du shaman Vaimaca-Pirù qui était vendu par le gouvernement uruguayen au gouvernement français pour être exposé lors l’exposition universelle de 1935 à Paris .

Actuellement

Je donne des soins individuellement

Je propose

  • des initiations au massage shamanique ancestral

des roues de maté (breuvage originel des indiens guarani)

des voyages chamaniques au son du tambour à la pleine lune

des temazcal (hutte de sudation)

mon travail de shaman se nourrit de mon travail d’apiculteur.

A travers mes abeilles, je suis en contact intime avec la nature

j’ai un rucher au Kauwberg à Uccle et sur les toits à Saint Gilles

tel : 0032465/638.088

Contact Info

Le Parfum des couleurs asbl

Av. I.Geyskens, 39 - 1160 Bruxelles

Bank BE-053100515350-75

Phone : 0478.968.981

Email : info@leparfumdescouleurs.be